DEGENERESCENCE MACULAIRE (DMAE)

La dégénérescence maculaire affecte gravement la vision centrale, mais la vision périphérique se maintient, et c’est pour cela qu’elle ne provoque pas la cécité totale. Dans plusieurs cas, le patient présente des métamorphopsies ou distorsions d’images. Elle affecte entre 20 et 30% des personnes âgées de plus de 65 ans. Il y a deux formes de métamorphopsies : la forme atrophique ou sèche, qui est la plus fréquente (90% des cas) et la forme exsudative, avec formation de membranes néovasculaires sous-rétiniennes qui saignent et détruisent la macule.

dmae_01

Métamorphopsies ou distorsions d’image produites par la dégénérescence maculaire.

Il est souvent nécessaire de réaliser une tomographie de cohérence optique (OCT maculaire) en vue de déterminer son emplacement et extension, et évaluer si le traitement pourrait bénéficier le patient. Dans certains cas il est également nécessaire de réaliser des tests de contraste, telle l’angiographie fluorescénique ou vert indocyanine. Depuis quelque temps notre clinique dispose d’une OCT angiographique non invasive qui nous permet de réaliser un examen exhaustif de la macule sans avoir besoin d’introduire du colorant dans les veines. Cette technologie est totalement inoffensive et non invasive puisqu’il n’est plus nécessaire de dilater les pupilles.

Angiographie fluorescénique

Tomographie de Cohérence Optique (OCT)

Depuis 2005, nous disposons de médicaments dénommés antiprolifératifs, efficaces pour détenir, et même améliorer, la dégénérescence associée à l’âge (DMAE). Les formes exsudatives sont traitées à l’aide d’injections intravitreuses de médicaments antiprolifératifs (Ranicizumab, Bevacizumab, Aflibercept, etc.). Grâce au traitement, la majorité des cas se stabilisent et un pourcentage important s’améliore. Le traitement doit être réalisée le plus tôt possible, vu qu’il est plus efficace dans le cas de membranes récentes et n’améliore pas les vieilles cicatrices, ni les forme sèches. Les récidives sont fréquentes et parfois la réponse est partielle et, par conséquent, il est nécessaire de réaliser plusieurs injections.

Dégénérescence maculaire sèche ou atrophique    

Dégénérescence maculaire humide ou exsudative