Cornee

Keratocone

 

Pathologie peu fréquente qui produit une difformité et un amincissement de la cornée. Ceci peut causer une mauvaise vision, y compris en portant des lunettes, astigmatismes croissants ou difficultés de déterminer les verres correcteurs adéquat. Il est très important de réaliser un diagnostic précoce en vue d’un traitement correct. Le diagnostic et le contrôle s’effectuent au moyen de la Topographie cornéenne.

 

Actuellement nous disposons de traitements efficaces pour prévenir, freiner la progression ou améliorer la difformité cornéenne :

 

    • Cross linking. Il s’agit d’un procédé simple et non invasif pour traiter les kératocônes et les ectasies cornéennes à leur commencement, quand la vision est encore bonne. Le patient reçoit un collyre de riboflavine qui imprègne la totalité de la cornée, ensuite on applique une radiation UVA avec un laser, ce qui produit une réaction fortifiante du collagène cornéen et évite la progression de la maladie.
    • Anneaux Cornées Intrastromaux. Des anneaux de différentes grandeurs sont utilisés selon l’anomalie à corriger. La procédure est réversible et si les résultats ne sont pas bons, il existe toujours la possibilité de changer ou d’extraire les anneaux.

 

En savoir plus sur le kératocône 

cornea-(1)
cornea-(2)

Trasplantation de la cornee

 

C’est la substitution de la cornée malade d’un patient par une autre cornée saine provenant d’un donneur. La cornée est fournie par une banque d’yeux légale, après qu’on ait analysé et vérifié qu’elle est apte pour être transplanté et qu’elle ne présente aucune maladie transmissible. Vu que la cornée est avasculaire (elle n’a pas d’artères ni veines), elle ne nécessite aucun test de compatibilité entre le donneur et le receveur. C’est pour cela que le temps d’attente est inférieur que pour les autres organes, ce qui permet programmer la chirurgie.

 

Les indications principales sont : opacités cornéennes graves dues aux infections, inflammations (kératites herpétique), traumatismes, brûlures ou corrosions dues à des produits chimiques, yeux secs sévères, dystrophies (Fuchs), dégénérescences et certaines maladies, telles l’œdème cornéen dû à la chirurgie de la cataracte (kératopathie bulleuse) et après l’échec d’une transplantation antérieure. Il y a également les cornées transparentes perforées ou ayant une surface irrégulière dans le cas d’une vision est mauvaise qui n’a pas été corrigée à l’aide de lunettes ou lentilles. Dans cette section nous pourrons inclure la kératocône, une maladie cornéenne héréditaire qui apparait chez les jeunes et l’ectasie suite au LASIK.

 

De nos jours, nous disposons de techniques lamellaires (DSAEK, DALK, QPLS) pour la transplantation de la cornée à travers lesquelles seulement la partie affectée est substituée. De cette façon les risques de la chirurgie sont minimisés, la récupération est accélérée et la vie du transplant est prolongée grâce à la réduction importante de l’incidence du rejet. Ces techniques sont personnalisées en fonction de la pathologie et du dommage cornéen.

 

En savoir plus sur les transplants de la cornée.

DR CARDONA
TRANSPLANTE DE CORNEA